LA MORALE
ET
LE CAOUTCHOUC

«Jouissez sans entraves ! » Le sida des années 80 est venu faire planer l'ombre de la mort sur ce slogan jubilatoire et fou des années 68. La jouissance et la mort: on les croyait en instance de divorce, mais le vieux couple s'est vite reformé pour entraîner une fois de plus l'humanité dans sa danse macabre.

Aveuglément tendu vers le bonheur qui l'apaisera, tel est notre Désir. C'est grâce à lui que nous osons risquer notre vie dans les aventures et les projets qui la feront grandir, ou qui l'épuiseront... Nous le surveillons de près parce que nous savons bien qu'il nous ferait vendre jusqu'à notre âme pour atteindre son but: là où tout n'est que luxe, calme et volupté, dans la lumière du repos éternel. Requiem aeternam dona eis, Domine, et lux perpetua luceat eis. Ce penchant fatal, des siècles de civilisations nous ont appris à l'apprivoiser au moyen d'une technique qu'on appelle la morale.

S'il est aussi difficile de populariser l'usage du préservatif, c'est que, la «capote», c'est aussi de la morale: un obstacle au désir, un moyen efficace mais pas très subtil de maintenir une distance, microscopique mais salutaire, entre ton désir et son objet. La capote a tout du pagne en feuilles de figuier qu'Adam et Eve se sont cousu pour cacher leur nudité. Elle ne cache pas grand chose, mais c'est tout de même un vêtement: un accessoire, peut-être utile, de ta morale personnelle. Utile, mais limité...

La morale, c'est globalement une question de vêtement, ca sert globalement à se préserver de ce que le Désir, le sien comme celui des autres, peut charrier de violence. Ca sert à maintenir à distance l'échéance mortelle qui le fascine et qui le rend prêt à tout. Ca sert aussi à le tenir en forme, à lui faire produire des pensées, des paroles et des actes qui offrent un maximum de plaisir pour un minimum de peine et de souffrance. Ça sert à ne pas céder sur ton désir, c'est-à-dire autant à ne jamais renoncer à ce qui motive ta vie qu'à ne jamais te laisser emporter par ce qui l'émeut.

Nous n'aimons pas la morale, parce qu'elle dit toujours NON. Pourtant, c'est utile de savoir dire NON. Ainsi, le préservatif dit NON A LA MORT. La morale aussi, depuis toujours, dit NON A LA MORT. C'est elle, Le Préservatif. Alors, n'aie pas peur de la morale; comme la capote, son efficacité est une question de souplesse et son utilisation une question de tact. De toute façon, se préserver, c'est d'abord oser dire NON. De toute façon, c'est toi qui choisis quand, comment et où: de toute façon, c'est toi qui imposes ou non ta volonté à tes envies. Cédant ou non à ton désir autant que sur ton désir, c'est toi qui choisis.

Toute la morale est là. Ça n'est pas facile... mais aujourd'hui comme hier, c'est vital.